Notre histoire

La chronologie historique de SCS remonte à 1943, lorsque des parents se sont adressés à INCA pour obtenir de l’aide pour leurs enfants sourds et aveugles. Depuis ce jour, SCS n’a jamais cessé d’évoluer et d’étendre ses services en multipliant les programmes innovants et les puissantes initiatives de défense.

Chronologie historique de SCS

Années 1950

  • INCA soutient des groupes sociaux pour personnes sourdes et aveugles à Vancouver, Saskatoon et Winnipeg.
  • INCA publie « Dots and Taps », le magazine d’actualité du Canada pour personnes sourdes et aveugles fondé par Marjorie McGuffin Wood.
  • INCA publie son premier « Énoncé de politique relative aux services pour personnes sourdes et aveugles », dans lequel INCA présente sa définition-cadre de « sourd et aveugle », les critères d’admissibilité aux services ainsi que les services offerts.
  • Marjorie McGuffin Wood est officiellement embauchée par le bureau national d’INCA comme « consultante nationale auprès des sourds et aveugles » bet travaille en poste à Vancouver, C.-B.
  • Marjorie effectue sa première traversée du Canada par train, rendant visite à des personnes sourdes et aveugles partout au pays et participant à des activités de sensibilisation du public dans plusieurs villes canadiennes.

1961

  • Mae Brown, une femme sourde et aveugle de Thunder Bay et la première personne sourde et aveugle au Canada à obtenir un diplôme universitaire, approche INCA à Toronto concernant la mise sur pied un club social destiné expressément aux personnes sourdes et aveugles. Le « Hand Highway Club » voit le jour en collaboration avec l’auxiliaire des femmes d’INCA.

Années 1970

  • Services Surdédicité d’INCA voit officiellement le jour.

Années 1980

  • SCS reçoit du financement du gouvernement de l’Ontario.

Aujourd’hui

  • SCS compte plus de 100 employés et fournit des services à plus de 200 clients au pays, dont en Ontario et en Saskatchewan.